lundi 15 juin 2015

Confessions d'une mauvaise mère # 2 : Je n'aime pas les enfants

J'ai un collègue qui est choqué par les choses que je dis sur les enfants. Il me dit souvent "mais comment tu peux dire un truc pareil, tu as une fille et tu attends un deuxième"...

Mais la vérité c'est ça : je n'aime pas les enfants.  Preuves à l'appui :

- Maintenant que tous nos amis (ou presque) ont des bébés, les soirées ne sont plus les mêmes. Il y a toujours des petits qui courent partout, qui crient, qui pleurent... J'avoue que j'ai du mal. Je ne supporte pas ça et je me fais une joie quand l'invitation indique "sans enfants!"

- Mais ce n'est pas que le côté capricieux et pleurnicheur et hyperactif que je n'aime pas... La fille d'un proche est très sage et très sociable. Des fois, elle vient me parler et me raconte sa vie (elle a 5 ans, donc sa vie se résume à son nouveau jouet ou le dernier truc qu'elle a appris à l'école) mais c'est toujours gênant, je ne sais pas quoi lui dire, comment lui parler, je ne trouve pas ça très intéressant (en même temps, peut être que si je lui racontais ma vie, elle penserait pareil, non ?). Je suis vraiment mal à l'aise dans ces situations...

- La dernière fois à une soirée, une copine me demande de donner à manger à son fils pendant qu'elle s'occupait de son ainé. J'ai trouvé ça vraiment pénible, j'avais pas envie de donner à manger à ce bébé... Mais ça ne le fait pas de dire non alors je l'ai fait...

- Et là récemment, nous avons été invités à la fête d'école de la filleule de mon mari. Mais pourquoi??? Les fêtes d'école, c'est chiant! OK, quand il s'agit de ses propres enfants, je comprends qu'on soit gaga et qu'on prenne dix mille photos et qu'on verse des larmes tellement c'est beau mais si ce n'est pas les tiens, avoue, c'est juste une petite torture...

- Puis au boulot, qu'est ce que je déteste quand mes collègues monopolisent la conversation pour parler de leurs enfants, de ce qu'ils mangent, de leurs jeux, de leurs nouveaux mots... Nooon, je m'en fous de savoir que ton fils sait dire que les vaches font meuuuuh!


Alors comme mon collègue, vous aussi vous devez vous dire que je suis un monstre de penser ça alors que j'ai une fille et que j'attends un deuxième enfant... Mais je vous rassure, quand ma fille était bébé, j'étais aussi gaga d'elle, j'avais pas du mal à lui parler, je ne trouvais pas ça crade de lui donner à manger et je trouvais toujours super intéressantes ces histoires de la récrée !

Ça va être pareil pour le deuxième, non? Ou alors je suis vraiment devenue un monstre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire