lundi 18 janvier 2016

L'allaitement et moi

Aujourd'hui je voudrais vous parler, à mon tour, de mon expérience avec l'allaitement.


A vrai dire, la question de si je l'allaitais au sein ou non ne s'est jamais vraiment posée. Je suis assez pragmatique sur ce sujet. Je suis physiologiquement faite pour nourrir mon bébé alors je le fais. Je l'ai donc allaité sans soucis dès le départ.

De son côté, il a compris tout de suite comment ça marchait et dès la première mise au sein il a tété comme un roi ! Trop fort mon bébé, n'est-ce pas?

J'ai bien sûr eu ces premiers jours difficiles ou à chaque fois que tu vois qu'il commence à avoir faim tu pleures car tu sais d'avance que tu vas douiller. Mais bon, c'était un cap à passer et je savais que ça n'allait pas durer définitivement (même si sur le coup on a l'impression que les gerçures ne vont jamais guérir). Là dessus, je remercie les sages femmes qui m'ont conseillée d'utiliser la crème Lansinoh, ça m'a vachement soulagée!

J'ai aussi souffert du fait d'avoir beaucoup trop de lait. Mes seins étaient super lourds et douloureux! Ce n'était vraiment pas agréable! Ma sage femme m'avais conseillé d'utiliser des feuilles de chou pour aider à désengorger mais petit à petit ma production de lait s'est "adapté" à la demande de Sacha et je n'ai pas pu tester ce conseil! 

Je suis passée aussi par la phase où l'on a l'impression qu'on a moins de lait. Une amie me racontait que lorsqu'elle est passée par là, son médecin lui a prescrit du lait artificielle. Quelle aberration, ma copine a alors produit moins de lait car pas assez stimulée et a dû finir par arrêter son allaitement. Autant vous dire qu'elle était dégoutée et a changé de médecin tout de suite! Heureusement que j'ai discuté avec elle et elle m'a dit, "surtout n'arrête pas, ne donne pas du lait en complément". Je l'ai écoutée et finalement ça s'est bien passé! Je pense que les tisanes d'allaitement ont été de beaucoup d'aide aussi!

Comme pour chaque aspect de cette nouvelle vie de maman, je fais la comparaison avec ma fille. Avec elle aussi ça avait été assez simple et j'ai réussi à l'allaiter jusqu'à ses 15 mois.

Je réalise maintenant que il y avait une dimension supplémentaire avec Camila, autre que l'aspect physiologique. Comme je l'ai déjà dit avant, j'ai un peu été dépossédée de mon rôle de mère par ma famille et ce moment là, lorsque je la nourrissais, n'appartenait qu'à nous deux. C'était vraiment des moment précieux où je me sentais maman et je peux vous dire que le sevrage a été aussi dur pour elle que pour moi...

Avec Sacha, je pense que je donne un peu moins d'importance. Peut-être que ce n'est pas bien mais il y a d'autres moments où je me sens beaucoup plus proche de lui que lorsque je lui donne le sein... N'empêche, j'ai commencé à tirer mon lait cette semaine (en prévision du retour au boulot), et lorsque chéri lui a donné le biberon j'étais limite en pleurs à me dire que ce moment n'était plus exclusif entre nous deux... Comme quoi, ça reste quand même important!

Je souhaiterais continuer l'allaitement aussi longtemps que possible. Bon, je ne vous dis pas que je l'allaiterais jusqu'à ses 3 ans mais si j'arrive à aller aussi loin qu'avec Camilou ça serait cool! Je sais que ce ne sera pas aussi simple avec la reprise du boulot et parce que les conditions sont différentes aujourd'hui alors on verra, on ne se met pas la pression mais on fait tout pour réussir!

Wish me luck!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire